Voilà un truc qui fait peur à beaucoup de gens : aller fouiner certains épisodes dégueulasses du passé en hypnose, on l’a vécu une fois ça suffit merci! C’est passé, certes. Vraiment? Parfois on en subit toujours les conséquences au présent, et en d’autres termes, on continue à un certain niveau de le vivre. Hors les régressions, qui se font accompagnées d’un praticien et non en auto-hypnose s’il vous plaît, peuvent permettre de se libérer de bien des souffrances, je vais donc vous expliquer l’idée de ce processus aujourd’hui.

Une régression sous hypnose, à quoi ça sert?

On ne change pas le passé. On n’oublie pas non plus ce qui est arrivé (ce qui n’est plus utile s’efface tout seul, vous vous souvenez de quand vous vous êtes brossé les dents mardi dernier?). Par contre, il y a plusieurs manières de réagir à un même évènement.

Prenez deux gamins qui vont à la mer et qui se prennent une méga vague dans la tronche. L’un va se dire « la mer plus jamais », et l’autre « j’ai trop hâte de faire du surf! ».

« Votre vie est 10% de ce qui vous arrive, et 90% de ce que vous en faites. »

Peut-être qu’un jour vous avez souffert de mauvais traitements physiques ou verbaux, peut-être qu’à un moment vous vous êtes senti rejeté, abandonné, trahi, impuissant, que vous vous dites parfois « Si j’avais su… », bref, qu’un jour dans votre vie vous avez été blessé et que vous en portez encore les traces, même inconsciemment.

La régression permet de changer la perception de l’évènement, à transformer une expérience ou encore faire quelques liens de cause à effet.

Comment ça se passe?

Après que vous ayez discuté ensemble, le praticien qui vous accompagne peut donc vous proposer cette expérience. Vous rentrez dans un état d’hypnose en toute sécurité, en sachant d’ailleurs que vous pouvez sortir de l’expérience par vous-même si vous en sentez le besoin. Vous commencez à remonter le temps petit à petit jusqu’à la première fois où vous avez ressenti la blessure que vous souhaitez dépasser, là c’est plutôt votre mémoire profonde qui retrouve ça d’elle-même.

Alors une situation refait surface, des fois on sait laquelle c’est, des fois c’est la surprise et on se demande bien pourquoi on atterrit ici! Peut-être que vous voyez la scène de l’extérieur, vous dans le passé avec vos yeux d’aujourd’hui, peut-être que vous la revivez. En fait vous pouvez adopter les deux points de vue. On peut même remonter à quelques jours avant que cette blessure ait lieu pour la désamorcer. Il se passe alors quelque chose que je trouve très beau ; une rencontre entre le soi d’aujourd’hui et le soi du passé.

Vous pouvez alors discuter. Prévenir votre ancien vous qu’il va vivre un truc désagréable bientôt, comme il est prévenu, l’effet de surprise et le choc seront sans doute moins forts, déjà. Vous pouvez lui demander de quoi il a besoin pour traverser ça de la meilleure manière possible : du courage, de la foi, du calme… Vous pouvez alors mettre cette capacité dans un symbole, un objet, et lui offrir par exemple. Parfois il y a juste besoin de réconforter votre ancien vous, de lui faire un câlin, lui dire que ok ça craint cette histoire mais après y’a des trucs supers qui arrivent et que d’ailleurs ça va le rendre plus fort parce qu’il va apprendre. Il peut se passer plein de choses et tout ce que je dis ne sont que des exemples, car encore une fois, vous êtes libre d’imaginer tout et n’importe quoi tant que ça vous aide et que ça vous fait du bien.

Peut-être que votre ancien vous a des choses à vous dire à vous, aussi. C’est important d’interroger et d’écouter ce que chaque partie a à dire.

Quand je vous dis que vous pouvez changer de point de vue, c’est parce qu’à un moment vous pouvez « rentrer » dans lui, voir avec ses yeux, toucher avec ses mains, entendre avec ses oreilles, pour vous assurer qu’à ce moment là… vous vous sentez bien.

Ensuite, le praticien demande à votre mémoire d’enregistrer ce qui vient de se passer et d’aller un peu plus tard dans le temps après l’évènement en question, juste avant un autre épisode chiant pour refaire ça, en tout cas à un moment où ce qui est arrivé entre les deux a été perçu différemment puisque ces perceptions ont été recalculées. Et puis vous revenez au présent avec un autre regard et surtout un autre ressenti plus approprié à ce que vous souhaitez vivre maintenant.

Et les régressions dans les vies antérieures?

Qu’on y croit ou pas, en tant que praticien on s’adapte toujours à la demande de la personne! Effectivement à ce moment là on n’a pas franchement les moyens de vérifier qu’elle est dans une vie antérieure mais on s’en fout tant que ça a du sens pour elle. L’inconscient peut amener des images symboliques et tout peut avoir l’air très vrai, comme dans un rêve. Et peut-être que si, c’est vraiment sa vie antérieure. On ne sait pas, on ne sait jamais rien, tout ce qu’on veut c’est que la personne tire un apprentissage de la séance qui lui permette d’avoir une meilleure compréhension d’elle-même, un meilleur ressenti ou une prise de conscience.

Le travail du praticien

Un bon praticien ne fera « que » vous guider de manière détachée en vous demandant ce que vous voulez faire de ce que vous avez là. Aucune interprétation ni aucune proposition de solutions ne doivent avoir lieu. Comme dans toutes les séances et problématiques de toute façon, mais c’est d’autant plus important en régression pour éviter la création de faux souvenirs. Votre expérience doit rester entièrement la votre, et d’ailleurs comme ce que je vous présente dans cet article est vraiment un exemple, selon ce qui m’a été enseigné donc évidemment, comme il y a plein de manière de faire de l’hypnose et que je connais pas tout le monde, elle pourra avoir une structure différente.

Si vous avez apprécié cet article, pensez à le partager 🙂

L’hypnose souffre de beaucoup de préjugés et j’espère à travers cette page avoir mis quelques choses au point 🙂 A très vite bisous!