Dans le dernier article « Mon avis sur la loi de l’attraction« , je vous disais que l’auto-suggestion et la visualisation ne servaient pas à grand chose. Ces deux pratiques font partie de ce qu’on appelle plus globalement la pensée positive, qui s’adresse aux gens qui ne le sont pas, positifs.

Cette démarche consiste à se répéter des phrases positives quand ça ne va pas, pour se reconditionner et aller mieux. L’idée à de quoi séduire, mais comme la version grand public de la loi de l’attraction, on en déchante vite.

Aujourd’hui je voulais donc revenir plus précisément sur ce principe de pensée positive. En dehors de la loi de l’attraction, il existe plein de livres vendeurs d’espoir… qui le tuent plus qu’autre chose.

Mais d’abord…

PENSÉE positive // PSYCHOLOGIE positive

Oui parce que les deux sont souvent confondues et n’ont pourtant pas du tout les mêmes bases.

On dira que la différence est que la première n’est pas scientifiquement prouvée et la deuxième si. Soit, très bien.

Perso je ne mets pas plus que ça la science en position d’autorité, je pense qu’elle prouvé plein de choses mais qu’elle a un train de retard sur certaines expériences qui sont pourtant concrètes.

En tout cas, pour aujourd’hui, l’expérience est là : l’une ne marche pas et l’autre si.

La pensée positive se repose sur le pouvoir de la pensée.

La psychologie positive s’appuie sur l’étude des facteurs qui permettent à l’humain de s’épanouir et l’entrainement du mental.

Le bonheur, ça se cultive, mais avec plus de stratégie que de se répéter des phrases!
Si vous n’êtes pas d’accord, c’est parce que vous ne les avez pas apprises 🙂

Pourquoi la pensée positive ne marche pas

Les gens qui vont bien s’en foutent alors on va parler pour ceux qui vont mal, ce sont eux qui se tournent vers ce genre de solution, disons-le, un peu magique (high five!)

Une solution consciente et superficielle

Se répéter des affirmations pour que ça aille mieux, c’est premièrement renier ou fuir ce que vous êtes en train de vivre. Oh nan! Un truc négatif! J’en veux pas, c’est désagréable, virez-moi ça je veux me sentir bien!

Votre vie est faite de TOUTES sortes d’expériences. Vous ne pouvez PAS n’en vivre que des super tout le temps, si vous n’acceptez pas ça, vous vous mettez des bâtons dans les roues, vous construisez vous-même vos résistances.

Quand vous êtes dans un embouteillage, c’est chiant, vous râlez, mais ça ne sert absolument à rien de klaxonner et d’engueuler les gens, ça ne change rien, et vous n’allez pas rester dans cet embouteillage toute votre vie alors qu’avez vous à faire à part d’accepter le fait d’être dans un embouteillage? Eh ben rien.

Dans votre vie c’est pareil, des fois le trafic est fluide, des fois non, sauf que c’est vous qui créez le bouchon en fait.

Une émotion dure 1 minute 30, au delà de ça on l’entretient. Ouais je sais, moi aussi j’ai du travail avant d’en arriver là. C’est possible. Je connais quelqu’un qui le fait, moi ça me suffit pour me motiver 🙂 C’est à peu près toujours une question d’égo blessé.

Bref, se répéter des affirmations, ça met un pansement, c’est tout, et comme les comprimés et l’alcool, ça ne résoud rien.

On verra tout à l’heure que toutes les solutions conscientes ne sont pas à jeter ; simplement, pourquoi affirmations et visualisations ne marchent pas, sans doute parce que votre inconscient a un autre avis sur la question et que vous êtes en train d’ignorer cette piste-là. Vous êtes en train d’essayer de le convaincre (et sans arguments :)) de quelque chose avec lequel il n’est pas d’accord. Vous ne croyez pas une seconde à ce que vous dites, au fond.

C’est votre inconscient qui génère vos émotions, c’est avec lui qu’il faut dealer, et vos phrases de bonheur non seulement il ne les reçoit pas, mais quand bien même vous les diriez en auto-hypnose pour les lui adresser plus directement ; il s’en fout. Ca ne sert donc à rien de s’acharner à lui répéter des phrases de bonheur.

Une mauvaise solution adressée au mauvais public

Mauvaise solution parce que, comme on vient de le voir, l’intention a beau être louable, on ne va pas bien loin avec, mauvais public parce que les gens souhaitant l’utiliser sont dans une période où ça ne va pas fort, et donc fragilisés ou en tout cas vulnérables à ce moment. Une fausse bonne solution quand l’attente de ce genre de personne est si forte, aïe.

Le bonheur ça se cultive = le bonheur ça demande quelques efforts et donc un minimum d’énergie (et tous les jours, soit dit en passant)

Ici, vous mobilisez votre énergie avec un truc qui ne marche pas, donc vous la perdez. Perdre son énergie, c’est fatigant mais surtout pénible et ça génère de la frustration : quoi, mais ça a pas l’air si sorcier pourquoi j’y arrive pas?!

Selon les gens, certains vont remettre en question la méthode, certains vont se remettre en questions eux-mêmes et finalement ces efforts infructueux ne font qu’alimenter la situation d’un sentiment d’échec et de dévalorisation, en nourrissant aussi l’impatience.

Les personnes manquant d’estime d’elle-même, c’est à dire beaucoup même à des degrés différents, vont donc s’attribuer cet échec et se trouver encore plus nulles! Bim on enfonce encore un peu le clou!

Alors qu’est-ce qu’on fait?

La thérapie avec quelqu’un

Quand ça ne va pas, faites-vous le cadeau d’aller voir quelqu’un plutôt que galérer tout seul dans votre coin. Vous gagnerez du temps, vraiment. Trouvez un praticien en thérapie brève près de chez vous (qui fait de l’hypnose, de la kinésio, de la PNL, de l’EFT, des constellations familiales, etc…), quelques séances vous aideront à remonter la pente et dépasser vos difficultés actuelles.

Je sais que cette démarche de demander de l’aide est difficile pour certains pour diverses raisons, mais TOUT LE MONDE a des failles. Allez-y ça vous fera du bien.

La thérapie tout seul

A faire pour moi en parallèle, je parle ici essentiellement de méditation (O-BLI-GA-TOIRE! :)) et d’auto-hypnose. Vous pouvez apprendre et pratiquer l’EFT seul aussi.

Petite séance d’auto-hypnose à faire chez soi :

1. Entrez dans un état d’hypnose, même léger, à l’aide de mon guide d’apprentissage rapide à télécharger en bas de page (c’est archi gratuit!)

2. Les affirmations et les visualisations peuvent aider à condition d’être judicieusement choisies, je vous en propose quatre :
visualisez un flot d’énergie qui vous traverse, pendant quelques minutes, de la matière et de la couleur qui vous correspond, qui peut symboliser le flot de la vie, vos émotions, ce qui vous semble le plus juste pour vous.
– visualisez une douche, ou un liquide, qui vous nettoie de ce qui n’est plus nécessaire chez vous (ne mentionnez rien, gardez juste cette intention), un truc qui purifie quoi

faites circuler une boule de lumière de haut en bas, lentement à travers vous 
visualisez-vous dans une grande enveloppe de lumière : vous pouvez commencer avec une petite lumière au milieu de la poitrine et la faire grandir à chaque respiration

Vous pouvez vous faire les affirmations suivantes :
– je laisse circuler tout ce qui demande à circuler
– j’accueille toutes les expériences dans ma vie, avec leurs richesses et leurs apprentissages
– je m’ouvre à ce qu’il y a de meilleur pour mon évolution personnelle
– je remercie la vie pour toutes les occasions qui me sont données de progresser et d’être meilleur
– je transforme tout ce qui m’arrive en opportunité
– j’écoute mon ressenti en m’orientant vers les solutions
– je choisis d’avoir confiance en moi et en la vie

Pratiquez ça autant de fois que ça vous fait du bien!

WARNING : Si vous avez été séduit par le côté magique de la pensée positive, ne vous tournez pas vers l’hypnose parce que ça vous a l’air magique, vous déplacez le problème et le résultat sur vos attentes sera le même : il n’y a rien de magique, ça prendra le temps que ça prendra et vous allez devoir bosser, point. Désolée-pas-désolée, je ne suis pas là pour vous arnaquer 🙂

***

Comme je le dis souvent, le carnet de gratitude et d’expériences positives à remplir chaque jour (solution consciente) est essentiel pour retrouver le chemin le plus agréable, c’est pas moi qui le dit c’est la SCIEEEENCE! 😉 En faisant ça, en prenant cette habitude, cette attention vers les éléments positifs de votre vie va petit à petit rentrer dans votre inconscient qui fera automatiquement plus attention à encore d’autres éléments positifs. Comme ça va changer votre expérience, ça va changer quelques unes de vos croyances, donc quelques unes de vos actions, etc.

Plus que vos pensées ce sont vos croyances qu’il faut modifier, et développer votre foi.

Je ne dis pas que la pensée positive est à jeter, c’est toujours bien d’avoir un petit remontant et des sources d’inspirations. Mais laissez tomber l’idée que ça suffit.

Vous êtes responsable de vos expériences, votre bonheur ne tient qu’à vous, je sais que c’est chiant d’entendre ça quand ça ne va pas mais.. c’est vrai.

Les deux premières étapes du bonheur? Le décider, et s’y intéresser. Troisième : se bouger les fesses.

Quel est votre rapport à la pensée positive, et à la psychologie positive?

Je vous rappelle que vous pouvez télécharger le pack d’apprentissage de l’auto-hypnose juste en dessous, c’est bien plus simple que ça en a l’air et ça vous facilitera la vie 🙂

Bisous-bisous!

Recherches utilisées pour trouver cet articlepodcast pensée positive,affirmation loi dattraction mp3 download,pourquoi les affirmation que je fais ne fonctionne pas,quand l affirmation positive ne marche pas