Retranscription de la vidéo :

J’attire premièrement votre attention sur ma nouvelle couette pourvue de perruches :

Couette Jungle H&M

Bilan du défi 30 jours d’hypnose

Ou plutôt 24.

En janvier j’ai eu plus de boulot que d’habitude, et ce défi m’en ayant aussi demandé plus, je me suis un peu laissé déborder par cette charge de travail !

Si j’avais commencé à m’organiser méthodiquement pour ce défi, mes impératifs ne m’ont pas permis de continuer si méthodiquement. Je devais finir (mais vraiment finir !) mon deuxième ouvrage jeunesse sur les nids d’oiseaux ! Les fichiers devant maintenant partir chez l’imprimeur, pas de quoi laisser trainer.

Cela dit je le terminerai peut-être plus tard, vous m’avez soumis quelques questions et ce sera sûrement l’occasion de le terminer en décalé.

MAIS ! Pas tout de suite.

Et maintenant ?

J’ai décidé en février (au moins) de ne publier aucun contenu sur le blog ou la chaîne.

Ca fait un an et demi que je publie quasiment un article ou une vidéo par semaine, ça conditionne sacrément le quotidien et j’estime que je peux bien prendre quelques vacances… 🙂

Ensuite ben… je suis un peu perdue et je ne sais plus trop de quoi parler sur ce blog.

J’ai commencé ce projet en ayant l’idée de vous transmettre des techniques ludiques d’auto-hypnose comme s’auto-anesthésier, réorganiser son cerveau ou que sais-je, c’était une très bonne idée, j’avais envie de tout tester c’était l’occasion pour moi en même temps d’approfondir pas mal de choses dans ma pratique.

C’était sans compter sur la rupture que j’étais en train de traverser pendant laquelle j’avais bien autre chose à foutre que m’entrainer aux rêves lucides et diminuer des douleurs artificielles. Et il se trouve qu’aujourd’hui je vais très bien mais… j’ai toujours autre chose à foutre !

Je trouve tout ça très intéressant, mais je n’ai pas plus grande motivation que ma curiosité presque anecdotique pour mener à bien ce genre d’expérience. J’ai observé que pour aller un peu loin en auto-hypnose, et comme sûrement dans tout, il faut en ressentir le besoin, ou en tout cas une très forte envie. Pas mon cas.

A ce moment là j’ai plus envie de comprendre comment passer à autre chose, se débrouiller avec des émotions en pagaille et surfer sur les aléas de la vie. C’est donc ce que j’ai fait.

Je ne suis pas la bonne personne pour le projet que j’avais au début. Mais alors lequel ?

De par ma formation solide en hypnose on peut considérer que j’ai une certaine légitimité à vous retransmettre les outils que j’ai appris. C’est ce que je fais depuis le début.

Le truc c’est que, c’est pas vraiment moi. C’est ma formation. Comme on me l’a gentiment fait remarquer, ça ne me fait pas parler avec le coeur. Si je peux encore faire pas mal de contenu comme ça, en fait ça ne m’intéresse pas tant que ça.

Alors parler avec le coeur je veux bien, mais si je ne parle plus de tout ça, de trucs qui ne sont pas moi, de quoi vais-je parler? Parler de trucs qui à moi.. C’est quoi moi ?

J’ai 31 ans, je sais pas comment ça marche la vie et je sais toujours pas me coiffer.

hypnose_tresse

Je ne sais faire qu’une seule tresse.

C’est quoi ma légitimité à parler du reste ?

J’avais envie de parler d’acceptation, notamment. Pour moi les super-pouvoirs de la vraie vie, aujourd’hui, c’est plutôt l’acceptation, la résilience, la capacité à pardonner, à dépasser ses peurs, etc… Et, toujours pour moi, c’est beaucoup plus une question d’état d’esprit que d’auto-hypnose (l’hypnose en cabinet, différent) Mais après je suis qui pour parler de ça ?

Je n’ai ni envie de me transformer en gourou qui donne des leçons de vie (je le fais déjà un peu) ni de faire la même chose que tout ce qui se fait en développement personnel sur Internet et Youtube qui en sont complètement saturés.

Qu’est-ce que moi je peux apporter de plus ou de différent ? Je ne dis pas qu’il n’y a rien, simplement que je n’ai pas encore trouvé un angle d’approche suffisamment crédible, personnel et original.

Quand je parle de mon blog à des gens qui connaissent l’hypnose et peuvent me faire part d’un peu de recul, on me dit souvent que mon blog est très bien mais qu’il manque de stratégie, que je dois me positionner, qu’on ne sait pas trop où je veux en venir

Mais moi non plus je sais pas ! Depuis le début je suis infoutue de me positionner sur quoi que ce soit.

Ma pratique de l’hypnose pourrait m’aider mais non, j’ai le même soucis. J’ai compris avant ma formation qu’il était plus intéressant de se spécialiser, aussi j’ai étudié la question dès le début. Certains ne font que des arrêts de tabac, d’autres que les troubles alimentaires, d’autres se spécialisent sexo et encore d’autres gestion du stress au travail, bref. J’EN SAIS RIEN.

J’ai juste quelques idées vagues mais qui ne me permettent pas de toute façon de répondre à la question du blog.

Et le truc c’est que pour ces sujets qui m’intéressent, plus ça va et moins je considère la piste de l’auto-hypnose. C’est très bien, ça marche, mais c’est pas mon truc je n’en fais pas. Quand j’ai un soucis, je vais voir quelqu’un, je lis, j’échange, mais à aucun moment je ne me pose la question de l’auto-hypnose. D’autres ne jurent que par ça. Chacun son truc.

Malgré ma formation, je ne suis donc pas très bien placée pour en parler.

Bon voilà, tout ça fait que : pas de contenu en février, ce qui me permettra entre autres de rattraper tout un tas de choses en retard sur ce blog et mes sites, je n’arrive pas à faire contenu et contenant en même temps.

Plaisir VS obligation

Ah oui et aussi important : ce mois-ci j’ai pu faire un peu le point sur ce que je faisais par plaisir ou obligation.

Sachant que rien dans ma vie n’est purement obligation, j’y ai tout choisi et tout me fait plaisir. Mais les séances d’hypnose et mon blog étant mon gagne-pain, si j’arrête, je suis dans la merde alors du coup, le côté obligation a pris le dessus sur le plaisir. Et je ne fais que ça.

J’ai envie de retrouver un équilibre et de me consacrer à des loisirs, des choses sans but, sans objectifs, juste écouter mes envies du moment et me laisser du temps et de l’énergie pour ça.

Je me dis que, tant que ça aura du sens de fonctionner comme ça, je pourrais aussi bien publier des vidéos de temps en temps à l’envie et selon ce que j’ai à dire, sans trop me préoccuper de la régularité.

Depuis le début j’ai un planning de blogging auquel je me tiens religieusement pour voir ce blog se construire concrètement. C’est très bien d’avoir fait ça, cet engagement positif m’a apporté de la discipline et clairement si ça n’avait pas été le cas le blog ne ressemblerait sans doute pas à grand chose.

Mais je commence à voir les limites de ce fonctionnement apposé à ma crise existentielle du moment 🙂

Il est temps de se foutre la paix un petit peu…

Qu’en pensez-vous ?

Qu’est-ce que ça vous inspire tout ça?

Oui, dans cette phrase je présuppose que ça vous inspire quelques chose mais euhhh bon voilà parlez-moi ne me laissez pas seule à mon pauvre sort de fille perdue eettttt… Bref, j’rigole.

Mais en vrai si mon charabia vous inspire quoi que ce soit, je serai heureuse de vous lire.

Voilà.

Bon.

Je ne sais pas trop comment finir cette histoire. Je ne sais rien tout court.

J’ai qu’à juste rentrer dans ma couette à perruches et voilà.

hypnose_salut